13 oct. 2012

Les mauvaises manières d'eBay

Un objet que j'ai mis sur eBay et dont la vente se terminait aujourd’hui a reçu les trois plus hautes enchères suivantes :
- 206,60 EUR
- 205,60 EUR
- 201 EUR
Cinq minutes après la clôture, celui qui remporté l'objet me fait savoir qu'il ne paiera pas. Un charlot, comme il en existe tant sur la toile, un charlot susceptible de me faire passer pour un vendeur malhonnête qui a lui-même poussé artificiellement la vente puisque eBay ne publie pas les pseudos des enchérisseurs, empêchant ainsi de pister d'éventuelles manipulations...

Je propose donc l'objet au deuxième enchérisseur, ce qu'eBay nomme l'Offre de la Seconde Chance. En toute logique, je lui indique que le prix sera de 202 EUR, soit le montant de l'enchère inférieure augmentée de la surenchère minimale, 1 EUR. Autrement dit, le prix auquel la personne aurait remporté le lot si un crétin n'était pas venu interférer dans la transaction.

Mais voilà, l'Offre de la Seconde Chance est programmée par eBay à 205,60 EUR, soit l'offre maximale du deuxième enchérisseur.
Dans le cas présent, la différence, 3,60 EUR, n'est pas énorme. Mais dans d'autres circonstances, elle peut l'être. Des dizaines, voire des centaines d'euros.
Pourquoi le deuxième enchérisseur devrait-il payer pour le comportement irresponsable d'un abruti congénital ? Avec un peu de chance, il va refuser mon offre et me prendre pour un manipulateur. Et je n'aurais plus qu'à tout recommencer, en espérant obtenir le même prix.
Quant aux sanctions qui pourront être prises par eBay contre l'idiot de service, je n'y crois guère.
Je comprends mieux l'intérêt de ceux qui gonflent artificiellement leurs enchères.
Encore un exemple de personnes correctes qui doivent payer pour les malhonnêtes. Notre environnement et les faits divers sont remplis de ces exploits de crétins.
Mais qu'eBay récompense leur tricherie est proprement inacceptable.
Un vrai pousse-au-crime.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire