31 déc. 2012

eBay et la protection des escrocs

Il y a, chez eBay, une option et une mesure qui protègent objectivement les vendeurs malhonnêtes : l'enchère privée et le "Top fiabilité".

Avec l'enchère privée, le pseudo des enchérisseurs n'apparaît pas. Seul le propriétaire du lot les voit. Cette mesure ne se justifie plus guère depuis que les autres visiteurs n'ont plus connaissance du pseudo des enchérisseurs en clair mais sous forme codée (exemple : i***4) même si, il est vrai, les pseudos finissent par réapparaître dans la page des évaluations du vendeur.

"N'utilisez cette option que si vous avez des raisons valables, par exemple si vous estimez qu'il est préférable de ne pas communiquer le pseudo des enchérisseurs aux autres membres.", précise eBay aux vendeurs. Sans doute le but est-il d'éviter que les acheteurs soient sollicités directement par d'autres vendeurs. A une époque où l'on nous inonde de prospectus, de sms et d'e-mails non désirés,  la mesure peut prêter à sourire. A l'évidence, eBay protège son pré carré, ce qu'on ne peut pas lui reprocher. Mais deux effets pervers, au moins, découlent de cette mesure :
- elle complique le dépistage des vendeurs qui organisent les enchères artificielles sur leurs propres lots ;
- elle ne permet pas d'alerter un enchérisseur qui aurait misé sur un lot frelaté. Certes, on peut toujours signaler de tels lots à eBay. En douze ans, j'en ai signalé des quantités. Notamment des timbres présentant des variétés, des surcharges ou des oblitérations impossibles. Mes alertes n'ont jamais eu le moindre effet. Les faux sont restés en vente. 
.
Les vendeurs spécialistes de telles malversations font plus de volume d'affaires qu'ils le devraient. En effet, une pièce fausse, trafiquée, réparée ou présentant tout vice caché coûte moins cher à l'achat. Elle peut être revendue à un prix attractif, faisant ainsi une concurrence déloyale aux vendeurs honnêtes (1). Contrairement à ce qu'il laisse entendre, le label Top fiabilité, n'est pas un label de qualité (2).

Il peut être attribué selon les critères suivants (en italiques, les termes d'eBay) :
- Les vendeurs doivent vendre régulièrement un volume important d'objets, conserver un pourcentage d'évaluations positives de 98 % (ce qui est très faible en matière d'honnêteté !) et offrir un niveau de service élevé à leurs acheteurs. Par "service élevé", eBay entend : qui a expédié rapidement l'objet qui a été remporté. Peu importe si l'objet en question n'est pas ce qu'il semble être.
- Avoir une moyenne d'au moins 4,40 pour chacune des évaluations détaillées (4,40 sur 5, c'est, là encore, bien faible pour des notes censées mesurer la qualité des lots vendus)
- Au cours des 12 derniers mois : avoir réalisé au moins 100 transactions et des ventes équivalant à 2 500 EUR

A l'évidence, eBay récompense la quantité et le chiffre d’affaires généré. Pourquoi pas ? C'est son fonds de commerce. Mais pourquoi faciliter la tâche des vendeurs malhonnêtes en leur permettant de se cacher derrière un prétendu label de qualité qui leur permet de mieux tromper les acheteurs, donc de démultiplier leurs méfaits ?

D'une manière générale, les sites de vente aux enchères déclinent toute responsabilité quant à la qualité des lots vendus, limitant cette responsabilité à la mise en relation d'acheteurs avec des vendeurs.

Avec ce label Top Fiabilité, eBay semble s'ingérer dans la qualité des transactions, donc engager sa responsabilité.

(1) Prenons, par exemple, un timbre des années 1940 avec surcharge renversée cotant 600 EUR. Un professionnel honnête le vendra entre 200 et 300 EUR, en fonction notamment du prix qu'il l'aura payé.  Le timbre de base ne vaut rien et ça ne coûte rien de faire une fausse surcharge. Vous en verrez sur Internet au prix de départ d'un euro. S'il atteint 20, 30 ou 50 EUR, c'est tout bénéfice pour le vendeur malhonnête. Et c'est bien cher pour une simple photocopie... Mais cela discrédite aussi le vendeur honnête qui passe pour vendre ses timbres trop cher. 
Ne pensez pas qu'ils s'agisse de cas isolés : Internet est inondé de telles cochonneries. Même si de nombreux collectionneurs flairent le piège, il existe suffisamment de gogos pour mordre à l'hameçon et ensuite se pavaner pour avoir fait "l'affaire du siècle".
Car l'appât du gain a toujours été le meilleur allié des escrocs...

(2) "Fiabilité : caractère de ce qui est fiable, digne de confiance" (Petit Robert de la langue française)
 "Top : à la plus haute place" (Cambridge Advanced Learner's Dictionary). Synonyme, en français, de "sommet".
"Top fiabilité" peut donc se traduire par "digne de la plus haute confiance" (!)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire